Les membres fondateurs

 

Au moment de la création de l'IRFCPO, en 2003, le conseil d'administration a été élu par un groupe de professionnels intéressés aux activités de l'Institut et sa composition se déclinait ainsi :

 

Président :

Luc Bégin, professeur à l'UQAM

Vice-président :

Jacques Veys, directeur général de CODEM

Secrétaire-trésorière :

Louise Landry, secrétaire générale de l'Association des collèges privés du Québec

Administratrice :

Diane Fellice, Fellice Stratégies humaines

Administrateur :

Guy Perreault, CODEM et pratique privée

Qui sommes-nous ?

 

Un institut est évidemment fondé par des gens concernés par la mission et les objectifs de l'organisme à mettre en place, ce sont les membres fondateurs. 

 

Un institut de recherche a des assises théoriques sur lesquelles baser ses travaux et ses interventions.  Les travaux de l'Institut de recherche fondamentale et clinique en psycho-orientation sont basés sur les travaux de Luc Bégin, Ph.D, auteur de la théorie psychogénétique de l'identité et de l'outil de diagnostic identitaire l'épreuve Groupements.

 

Président fondateur

Auteur de la perspective psychogénétique de l'identité

 

Pour une description plus détaillée, cliquez ici.

 

Luc BéginLuc Bégin

 

Luc Bégin

Ph.D, conseiller d'orientation, psychologue et anthropologue

1946 - 2016

 

 

À la suite de ses études en anthropologie et en psychologie, Luc Bégin a obtenu un doctorat en counseling.  Après neuf années à titre de psychométricien et de chercheur principal autour du thème de l'identité et de ses vicissitudes, au service de Développement de ressources humaines Canada, il devient professeur régulier à l'Université du Québec à Montréal où il a poursuivi ses travaux de recherche tout en menant une pratique clinique lui permettant de mettre en pratique la théorie, l'outil diagnostic et l'approche d'intervention développés.  Professeur invité au Mexique, il était aussi un conférencier international fort apprécié.

Il a formé des centaines de professionnels en relations humaines et santé mentale au Québec et à l'étranger.  Il a mis sur pied un groupe de discussion des personnes formées pour assurer le suivi de leur formation et poursuivre ses réflexions cliniques en collaboration avec les professionnels concernés.

Une fois à la retraite, il a poursuivi ses travaux entrepris depuis 1978 pour continuer à développer tant la théorie que les modes d'intervention entourant la problématique de l'identité des personnes.  Il a continué à former des professionnels au diagnostic et à l'intervention identitaire jusqu'en 2010.

Malgré son absence, il demeure une source d'inspiration, une référence incontournable pour l'équipe de l'Institut et pour nombre de professionnels.  Son message sur la rigueur et l'obligation déontologie d'utiliser l'approche la plus efficace avec les clients nous incitent à poursuivre nos réflexions, nos remises en question et nos efforts pour atteindre l'excellence dans nos interventions.  Sa lumière continuera de nous éclairer, sa parole de nous soutenir dans les moments difficiles, et sa détermination sans faille de nous servir de modèle pour faire face aux embûches.